Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chronique d'une vie ordinaire Loin de la jeunesse dorée de Manhattan, je vous livre quelques histoires et réflexions personnelles.

Veille de fête

Gossip Boy

Etant donné que c'est une grosse journée, j'en profite pour mettre le turbo au niveau du rangement des armoires de la mairie. Cela était sans compter sur le passage d'une pipelette, j'ai bien cru qu'elle allait rester tout l'après-midi. Elle est gentille, mais me ressortir des évènements du passé, des trucs du genre que j'étais à peine né (et malheureusement pour moi, ça ne date pas d'hier)... Bref, je n'ai pas vu passer la journée. Je suis d'ailleurs sorti de la mairie un peu plus tard que d'habitude.

La secrétaire de mairie ne sera pas là vendredi, je vais donc soloter pour la première fois, sans rien connaître. Enfin, je ne sais pas si je vais aller travailler car, quand je suis sorti du boulot, elle m'a dit qu'elle m'amènerait la clé à la maison. Je suis sorti vers 19H45, il est 20H45 et elle n'est toujours pas venue. La connaissant, elle a soit oublié de me déposer la clé, soit elle s'est encore une fois trompée d'adresse, toujours est il que sans la clé il me reste deux option : Défoncer la porte de la mairie, mais ce ne sont pas des choses qui se font à Middle of Nowhere, ou carrément ne pas aller travailler. Je déteste ce genre de situation.

Comme la secrétaire et moi avons échangé nos numéros de portable, je lui ai envoyé un sms pour savoir si elle m'avait oublié. Elle m'a rappelé pour me dire que non, elle faisait le boulot qu'elle n'avait pas fait dans la journée (...). En m'apportant la clé elle s'est bien évidemment trompée d'adresse. Il était 21H15 quand j'ai eu les clés en main. No Comment!

Commentaires

AneverBeen 02/08/2010 19:55



"Se pencher sur son passé, c'est risquer de tomber dans l'oubli"_Coluche


Le passé est ce qu'il est : PASSE. Il ne s'oublie pas, fait parti de nous, de notre histoire et vécu. Il a été et sera toujours ce qu'il fut. Il faut savoir
vivre l'instant présent et penser même plus à l'avenir qu'au passé ; lui, qui restera tel ; et ce, aussi mauvais fut-il... "Il n'en changera pas par nos paroles et regrets. Il faut l'accpeter, il
en est ainsi ; puis, c'est passé et si tu "es" encore, c'est qu'alors tu y survis, tant bien que mal !" Pourrions-nous leurs dire, à ces autres qui se lamentent encore de ce même.





 


 



Gossip Boy 04/08/2010 11:27



Re A Never Been,

J'ai toujours eu du mal à vivre l'instant présent, je sais bien qu'il faudrait que cela change, mais je ne crois pas être équipé de cette fonction.

Ma nostalgie est certainement due au fait que je n'aurais voulu presque rien changer de mon passé. Il y a évidemment des moments marquants que j'aurais voulu ne pas vivre, ou alors vivre bien des
années plus tard. Cependant je sais qu'on ne réécrit pas l'histoire et qu'il faut l'accepter. Ce qui me plonge dans mon vécu, c'est que je regrette mon inscousiance de l'époque : Où est le
temps bénit de l'ignorance des préoccupations?

Bisous, bisous,

XO

Gossip Boy.



AneverBeen 30/07/2010 10:00



En effet, no comment ! Je n'aurais pas apprécier de recevoir la clé à pareille heure ! A plus de 21H, on est censé être tranquille, être à l'aise et non dans
l'attente d'une clé qui nous permettrait de nous rendre au bureau... Cela aurait de quoi gacher, pour ma part, la soirée ^^


A 21H15, je suis déjà dans mes occupations, la tête ailleurs que dans le travail, surtout en ces temps =)



Gossip Boy 30/07/2010 13:38



Coucou A Never Been,

Je suis tout à fait de ton avis, mais tout le monde ne semble pas avoir le même rythme biologique. Heureusement que je sors peu le soir, parce que sinon j'aurais dû reporter ou annuler.

Bisous, bisous,

XO

Gossip Boy.