Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chronique d'une vie ordinaire Loin de la jeunesse dorée de Manhattan, je vous livre quelques histoires et réflexions personnelles.

Quand le maire n'est pas là...

Gossip Boy

... La secrétaire de mairie danse!

Depuis quelques temps déjà j'avais senti comme un changement dans son comportement avec moi, mais depuis cet après-midi c'est carrément une autre personne que j'ai en face de moi. Elle se croit le maître à bord de la mairie et ce n'est pas pour calmer sa soif de pseudo pouvoir et autorité. Je la vois sous son véritable visage et ce n'est pas joli-joli.

Du haut de sa minuscule "toute puissance" et surtout par un esprit tordu de vengeance _Le truc c'est qu'elle n'a pas le cran, ni l'intelligence d'orienter sa rage contre les bonnes personnes, car je ne lui ai rien fait_, la garce _tel est son surnom_ cherche par tous les moyens à me faire craquer _sans doute dans un esprit de perfidie incommensurable ou par simple envie de ne pas être la seule dépressive de la mairie_.

Le "Hic" c'est que je n'ai pas pour habitude de répondre à ce genre de provocation puérile.

Verte de ne pouvoir arriver à ses fins, et sur les conseils avisés de son cher mari _dont je commence à croire qu'il a un poste important à la mairie tellement il appelle régulièrement et se permet de donner son avis alors qu'il n'a aucune autorité pour cela_, la garce veut me gruger des congés pour ne pas se retrouver toute seule...

Elle semble être touchée par le mal étrange qui consiste à avoir peur de devoir travailler.

Et le pompon de la pomponnette, elle pousse le vice à m'ordonner de repousser mes congés (Il me semble pourtant que cela est impossible étant donné le type de contrat de travail que j'ai... Dommage, on ne peut pas gagner sur le dos des salariés et ensuite s'en plaindre). Sans compter qu'il a été convenu lors de mon entretien d'embauche avec le maire _et en sa présence_ que je prendrai mes congés en fin de contrat, à savoir fin décembre.

Bizarrement, à ce moment là, cela ne posait aucun problème à personne. Cela n'a pas posé de problème cet été quand la garce a pris ses trois semaines de congé, cela n'a pas posé de problème quand elle a pris une semaine lors des dernières vacances scolaires (Il y a moins de 7 semaines donc)... Mais là qu'arrive le moment des fêtes de fin d'année Madame se trouve le droit d'avoir à redire. Aurait-elle envie de reprendre des congés? Son mari aurait-il décidé que je n'avais pas besoin des miens? D'ici à ce qu'elle ose me reprocher en face d'avoir des congés, il y a pas loin (Elle a déjà plus ou moins ouvertement commencé à se plaindre de ma future absence).

N'arrivant pas à ses fins _Je suis plus têtu et tenace qu'elle_ elle abandonne pour le moment ce cheval de bataille pour revenir en force avec mes futurs horaires de travail. Je savais déjà qu'elle s'arrangerait pour ne jamais devoir être seule à la permanence _C'est à se demander comment elle faisait avant que je n'arrive_, mais là où j'ai déchanté c'est quand elle m'a exposé triomphale les horaires qu'elle voulait me faire faire... J'ai cru à une blague de très mauvais goût, mais non elle était sérieuse. C'est vrai que c'est tellement sympa d'avoir des journées avec une amplitude de 8H30 à 19H30 que de débuter à 8H00 pour terminer à 19H30 c'est encore mieux... et puis pour rendre la journée encore plus détestable, ben ajoutez un coupure de 14H00 à 16H30 c'est encore plus fun pour te pourrir une journée. Elle a trouvé tout un tas d'idées plus farfelues les unes que les autres afin d'avoir toujours "son boy" à disposition... Elle est malade des boyaux de la tête, il est urgent qu'elle se fasse soigner! Elle m'a confondu avec son chien ou quoi? Hors de question que je signe quoi que ce soit avec des horaires pires et un salaire moindre.


Note pour moi-même : Le premier jour de l'Avent commence fort et je crains que cela ne se gâte par la suite.

Commentaires