Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chronique d'une vie ordinaire Loin de la jeunesse dorée de Manhattan, je vous livre quelques histoires et réflexions personnelles.

Psychopatheland

Gossip Boy

Le neck plus ultra de la quatrième dimension, un truc intersidéral à vous couper le souffle (et accessoirement à vous couper toute envie nécessaire au bon fonctionnement de votre cerveau), la garce vient de mettre la barre très haut dans l'univers des psychopathes : Après une heure à tourner autour du pot, elle m'a fait un scandale parce qu'il est inadmissible que je prenne mes congés maintenant! C'est le moment où elle a le plus de boulot... (Heu, j'entends dire ça depuis 6 mois, donc j'ai du mal à croire que c'est pile LE moment où elle est en surcroît de travail). En plus, je ne sais pas si vous vous rendez bien compte, elle se montre infecte pour 7 jours et demi de repos. Je trouve cela sidérant et je reconnais avoir du mal à encaisser le coup, si bien que je poursuis en même temps mon travail afin de masquer ma colère (Je suis en pleine ébullition interne, prêt à exploser à la moindre surenchère, mais je me surveille comme le lait sur le feu afin de ne pas déborder. Je me domine et reste stoïque parce que c'est la seule attitude à avoir, qui plus est je sais que ça la contrarie de ne pas réussir à me faire craquer).

Dans l'espoir de me ruiner mes "vacances" et croyant pouvoir me forcer la main, elle a encore joué à la pseudo chef (qu'elle n'est pas, puisque mon seul supérieur est le maire, et accessoirement son adjoint en l'absence du maire). N'arrivant pas à m'obliger à revenir travailler le 31, car son cher mari a décidé qu'ils doivent absolument faire "un truc" _A la dernière minute, ben voyons... Comme si le 31 décembre ne tombait pas tous les ans le 31 décembre?!!!_, elle a cherché une autre façon fourbe de mettre la pression. Maintenant c'est l'heure de la victimisation à outrance _Outre le fait que je n'apprécie que moyennement l'interventionnisme de son cher et tendre ; Il se permet de piétiner mes congés alors qu'il n'a rien à voir avec Middle of Nowhere et encore moins avec la mairie. J'ai dû mal à croire qu'elle puisse espérer me la faire à l'envers alors que j'ai déjà eu droit à tous ces pitoyables stratagèmes et qu'ils sont inopérants puisque puérils, grotesques et simplement sans effet. Bref, si cela lui a pris mercredi soir et qu'elle a ruminé cette idée jeudi toute la journée, elle aurait au moins pu mettre les formes_.

Après un rapide aller-retour dans son bureau, elle est revenue à la charge, d'un ton agressif et cassant, empreint de méchanceté superflue, en vociférant d'une voix voilée de quasi-sanglots de crocodiles, qu'il était légitime qu'elle ait la priorité sur les congés, qu'elle n'en avait pas pris depuis longtemps (Pardon?!! Qu'ouïe-je, qu'acoustiquais-je? Je ne suis pas certain d'avoir bien entendu... Il n'y a pas 7 semaines qu'elle revient de congé. Pour ma part cela fait 6 mois... Qui n'a pas eu de congé dernièrement???) et qu'en plus elle est prioritaire car mariée (C'est bien connu, les célibataires n'ont pas de vie sociale, ni de vie tout court) et puis elle a des enfants (Elle a failli dire en bas âge, mais elle a vu que cela serait ridicule puis que son aîné à 25 ans et qu'il n'habite plus chez elle et que son "bébé" a 16 ans... Sans compté que si elle veut aller sur ce terrain là, la priorité concerne les enfants de moins de 9 ans, par conséquent son argument sonne creux). Et puis merde, ce n'est pas parce qu'on n'est pas marié et qu'on n'a pas d'enfant, qu'on n'a pas droit à une vie privée et une vie de famille... C'est quoi cette mentalité vieille France?!! Si on suit ce raisonnement, les célibataires sans enfants sont des sous-êtres humains qui n'ont aucuns droits. Je ne sais pas où elle a pêché cette idée, mais elle va se la carrer sous le bras et repartir avec dans son bureau!

Bref, une énième crise de chantage avec menaces vertes et vaines, puisque par principe je ne cède jamais à ce genre de pression.

Moralité : Il est hors de question qu'elle me refasse l'histoire à l'envers, je vais voir ça directement avec le maire adjoint. Et comme je ne suis pas chien, je vais simplement expliquer le dilemme sans donner ma façon de penser. Elle aura droit à son 31 uniquement si l'adjoint le décide.


Ajout de fin de journée : L'adjoint a tranché et là elle va encore être plus verte que ce matin, elle aura droit à son 31... et moi aussi. Il a décidé qu'il n'était pas question de revenir sur un accord qui date du début de mon contrat et donc de prendre la permanence du vendredi 31.

DOMMAGE LA GARCE !

Commentaires