Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chronique d'une vie ordinaire Loin de la jeunesse dorée de Manhattan, je vous livre quelques histoires et réflexions personnelles.

Ça continue! Rrrr

Gossip Boy

A partir d'aujourd'hui je solote pour une semaine. La secrétaire de mairie a pris quelques jours de congés. Hier elle m'a donné tout un tas de choses à faire _Uniquement des choses qu'elle n'avait pas envie de faire et qui traînaient sur son bureau depuis presque 15 jours_.

A peine arrivé pour la permanence du mercredi après-midi, j'ai dû me battre avec le fax qui était encore en mode d'erreur. Puis, en plein comptage de vérification _Suite à la réception de formulaires pour le recensement de population 2011_, le maire débarque est me regarde dubitativement. Comme à son habitude, il commence à m'interrompre toutes les deux secondes. Moi, imperturbable, je continue mon comptage, de répondre au téléphone, aux personnes qui viennent à la mairie... et là c'est le drame! Je n'ai pas trop compris ce qui m'arrivait, le maire m'a sidéré _J'ai dû avoir l'air ahuri_. Il m'a royalement soufflé dans les bronches parce que je n'avais pas avancé depuis hier soir (etc). Je n'ai vraiment rien vu venir. Il était présent quand j'ai reçu toutes ces choses à faire _à la fermeture de la veille_, mais ensuite il m'a carrément sorti "Qu'est-ce que tu as foutu ce matin?" (Il a failli dire "branler", mais s'il l'avait dit je lui aurais répondu que je peignais la girafe chaque mercredi matin). Je ne me suis pas démonté, j'ai simplement redressé la tête, posé mon tas de formulaires _parce qu'à ce stade j'avais de toute façon perdu le fil de mon comptage_ et je lui ai "aimablement" (= avec le même ton cassant) répondu que je ne savais pas que je devais travailler le mercredi matin, que mon contrat stipulait les jours de travail et que le mercredi matin n'en faisait pas partie _N'est-il pas formidable? Après tout, c'est lui qui a signé mon contrat, le temps partiel c'est aussi lui qui l'a voulu! On ne peut pas gagner sur tous les plans, s'il voulait que je sois à temps complet, il n'avait qu'à pas utiliser le système pour bénéficier des contrats financés entièrement par l'Etat. Moralité : A trop vouloir gagner, on finit par perdre!_.

Note à mon attention : J'adore me faire engueuler pour rien. Qui plus est, ce n'est pas ma faute si tout ce que je dois faire est urgent, la secrétaire de mairie n'avait qu'à pas laisser les choses s'accumuler pendant 15 jours.

NB : Vous me croirez ou vous ne me croirez pas, mais je n'ai même pas eu d'excuses pour ce soufflon non-justifié et j'ai fait une heure supplémentaire pour pouvoir boucler tout le boulot. Je vous épargne les casse-pieds peu aimables qui ne respectent pas les horaires de permanences (sic).

Commentaires