Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chronique d'une vie ordinaire Loin de la jeunesse dorée de Manhattan, je vous livre quelques histoires et réflexions personnelles.

Avez-vous déjà eu des envies de meurtre?

Gossip Boy

Moi, oui!

(J'avais envie m'arrêter là et de vous laisser mijoter un peu... Je ne suis pas vache et je vais vous expliquer pourquoi je tuerais bien la postière qui s'occupe des colis par chez moi.)

Avant de poursuivre, je tenais à vous faire découvrir en exclusivité mondiale... Heu... Nationale, ça suffira amplement, le nouveau slogan publicitaire de La Poste :

" La Poste, à nous de vous faire préférer la privatisation ! " (<- Il ressemble étrangement au slogan de la SNCF, mais je n'y peux rien.   lol).

Dans la série des administrations qui méritent des Palmes, La Poste fait partie du peloton de tête (HaAaAa, c'est pour cette raison que leurs slogans sont quasiment les mêmes, je comprends mieux... Pas vous? ... La poste, la SNCF, même combat = Énerver leurs clients!).

Pour en revenir à la "charmante" postière qui, quand elle a rien d'autre à faire, livre les colis. Je crois sincèrement et sans moquerie _aucune_ qu'elle tente de copier la compétitivité de ses confrères de la SNCF et je comprends pourquoi les clients ne se sentent que moyennement concernés par leur privatisation : Marre d'être pris en otage au quotidien et de payer pour des services non-rendus.

A chaque fois que je passe une commande _Ce qui est assez rare et c'est pour cela que j'ai remarqué le manège de ma livreuse_, je me demande toujours quand je vais réussir à recevoir mon colis et dans quelles conditions. Depuis que j'ai insisté lourdement pour que cette postière respecte enfin les conditions générales de livraison, elle a pris l'habitude de coller directement mes colis dans la boîte aux lettres, sans même savoir s'il y a quelqu'un pour les réceptionner. Jusqu'à maintenant je n'ai pas encore eu de colis incomplet ou endommagé, mais le jour où cela arrivera _parce que ça arrivera, vu ma poisse naturelle_ je n'aurais aucun recours.
Cette fois-ci j'attendais un colis, je me suis donc habillé au saut du lit pour ne pas rater son passage, en me disant que ça serait bête de la rater parce que je suis sous la douche. Voyant l'heure tourner et pensant qu'à 11H00 elle ne viendrait plus, je suis allé me doucher. Erreur! Selon la théorie d'Archimède : "Tout corps plongé dans l'eau fait sonner le téléphone ou à la porte", j'ai raté la postière _Je ne pouvais décemment pas aller lui ouvrir en tenue d'Adam et plein de gel douche_. Je me suis même demandé à quel jeu elle jouait puisque ses habitudes sont autres que de sonner. Enfin, telle ne fut ma déconvenue quand j'ai découvert un avis de passage dans ma boîte aux lettres.


Pourquoi je rage? Parce que cet avis de passage est incomplet, très mal écrit (= carrément illisible) et comme la Poste est ***, elle vous demande d'appeler un numéro _puisque les bureaux de poste ne sont plus directement joignable, pratique non?_. Grâce à ce très inutile plateau téléphonique on m'informe que je dois partir à la chasse au colis sans savoir où il sera disponible (Cela fait partie des joies de la rase campagne. Le service courrier de La Poste est désormais à 10 km et le "bureau du coin" (= 2,5 km) sert essentiellement à distribuer des timbres et de guichet bancaire).

Moralité : J'ai appelé deux fois, car je n'ai pas réussi à parler à un être vivant la première fois, et la seconde fois j'ai appris que le "papillon" de La Poste est mal fait et qu'aucun second passage pour livraison n'est prévu _Si j'avais su, je serais allé chercher mon colis à son point de départ ; Qu'est-ce que 1000km?!_. Bref, ils sont incompétents et ne cherchent même pas à s'en excuser.



Ajout du 22/02/2011 : Pour info, cela ne sert à rien de porter réclamation sur le formulaire dédié à cet effet sur leur site internet. A ce jour, je n'ai toujours aucune nouvelle et ils vont continuer à ignorer les réclamations. S'ils savaient que la technique de l'autruche est anti-commerciale, ils ne seraient pas dans la situation d'être privatisés!

Commentaires